Aider les hommes et la nature

ChipembeleSaviez-vous que la Vallée de la Luangwa détenait autrefois la plus forte concentration de rhinocéros noirs (l’un des « big five ») du continent africain ? Une forte demande de l’Extrême-Orient a rendu possible l’extermination du dernier rhinocéros noir dans la fin des années quatre-vingt. Ceci juste pour vous démontrer à quel point la nature peut être vulnérable quand les gens peuvent faire ce qu’ils veulent. 

Quand vous visiterez le Luangwa, vous serez très probablement émerveillés par la beauté de la nature. 
Malheureusement, derrière cette beauté se cache une zone d’ombre qui pourrait être levée, mais avec beaucoup d’efforts et d’argent. La région de Mfuwe est caractérisée par une population croissante et beaucoup de gens avaient de grandes espérances professionnelles en raison de l’industrie touristique en essor. Malheureusement, seul un petit nombre d’habitants a la chance de trouver un travail dans un des lodges ou des camps. La plupart des villageois doivent trouver d’autres sources de revenu provenant des ressources naturelles, certains ouvrent de petits magasins et d’autres travaillent pour des fermes ou des élevages de poissons. Le conflit entre l’homme et l’animal est inévitable. Les cultures sont parfois détruites par les hippopotames et les éléphants, les hommes tués par les animaux sauvages quand ils vont faire des provisions de bois. De l’autre côté, les animaux sont tués pour leur nourriture ou, encore pire, pour des raisons commerciales. Il y a donc beaucoup de problèmes et si rien n’est fait, nous serons bientôt confrontés à des changements majeurs à long terme. J’ai vu plus d’animaux avec des pièges à collet autour de leur corps que lors des années précédentes. 

Chipembele_Sign_Kids_1Rachel, la personne en charge de SLCS, est qualifiée pour l’utilisation de fléchettes anesthésiantes sur les animaux blessés par les pièges, de manière à ce qu’elle puisse les enlever et soigner les blessures. A travers les années, SLCS a réussi à sauver de nombreux animaux sauvages dans le parc et les GMA (zones de gestion de la faune), qui sans aide auraient péri. Le chien sauvage est particulièrement sujet aux pièges car il tendance à marcher le long des pistes de safari où sont souvent disposés les pièges destinés aux plus petites espèces d’antilopes. 

Pour combattre ce fléau, nous avons des programmes éducatifs, des patrouilles anti-braconnage et des équipes dédiés à lutter contre ce qui est mentionné ci-dessus. La plupart des lodges soutiennent ces programmes par des dons privés, mais ce n’est pas suffisant. Nous avons à présent introduit une taxe pour chaque visiteur de la vallée. En générant plus de fonds et en s’assurant que l’argent est dépensé pour le bon projet, nous serons en mesure de sécuriser la beauté de la vallée pour les années qui viennent. 

Comment nous soutenir en visitant la Vallée de la Luangwa

Pour chaque nuit réservée à Track and Trail River Camp, vous soutiendrez la communauté locale et l’environnement naturel de la Vallée de la Luangwa sous la forme d’une taxe pour la Protection et de la Communauté qui sera contribuera aux projets de protection et projets communautaires de la Vallée de la Luangwa, menés par SLCS et Chipembele. 

L’action de Track and Trail pour la nature 

Peter est membre des HWPO (Honorary Wildlife Police Officers), « gardes honorifiques de la vie sauvage », qui est un groupe de volontaires vivant dans la vallée, dévoué à aider la ZAWA (autorité zambienne en matière de faune et de flore) et SLCS avec des programmes tels que la lutte contre le braconnage, le contrôle de la chasse et l’apport d’aide financière si nécessaire.

La photographie de la faune et de la flore est ma passion. En donnant une partie de mes gains à des organismes qui luttent si ardemment pour la protection de cet environnement, j’espère avoir le privilège d’apprécier ce magnifique paradis encore de nombreuses années. 

Je travaille sur le projet d’une banque de photos dédiée aux images de la vie sauvage. Les particuliers et les sociétés pourront acheter les droits d’utilisation de mes photos numériques et le bénéfice sera directement versé à l’une des associations de votre choix dans la Vallée de la Luangwa . 

Quoi d’autre…

Track and Trail River Camp sponsorise également un projet de parrainage d’élève. Nous avons « adopté » une fille, son nom est Anna et ses parents sont décédés; sa grand-mère l’élève avec ses deux sœurs et son frère. Ce que nous faisons concrètement est de couvrir les frais annuels pour son éducation. Anna détient un potentiel et pourrait se réaliser dans la vie, mais sa grand-mère n’a malheureusement pas obtenu tous les fonds pour répondre à tous les besoins et souhaits de sa petite-fille. 

Avec de petites ressources (environ $200 par an), vous pourrez apporter beaucoup à une personne. Le plus les gens penseront de la sorte, le plus pourra être accompli. L’éducation est après tout le moteur d’un pays à long terme. 

Si vous êtes intéressés par le parrainage d’un enfant, veuillez contacter Project Luangwa, puisqu’ils mènent ce plan de parrainage d’élève dans le Luangwa et qu’ils sont très aptes à répondre à toute question sur ce programme.